Estado Falcón

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Je viens d'ajouter toutes mes photos du désert. Je me suis promené dans la ville de Coro et j'ai rencontré par hazard un résident de la place qui m'a fais visité les maisons coloniales et les dunes de sables (Medanos de Coro)…

Hé oui! Saviez-vous qu'il y avait un endroit au Vénézuela où le climat est totalement désertique? Ce lieu se trouve au nord du Vénézuela, tout près des Caraïbes. Au souvenir de mes lectures, los medanos de Coro font environ 50 km², c'est vraiment tout petit! J'y suis allé me promener à pied sauf que des gens utilisent des 4-roues pour se promener parfois.

Les dunes commencent aux limites de la ville au loin
Les dunes commencent aux limites de la ville au loin

Les dunes font partie du plus gros parque nacional de l'état du Falcon
Les dunes font partie du plus gros parque nacional de l'état du Falcon

Parfois, les dunes atteignent 50 mètres!
Parfois, les dunes atteignent 50 mètres!

Des enfants jouent dans le désert au couché du soleil
Des enfants jouent dans le désert au couché du soleil

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher les 3 commentaires »

En telechargement

Rapido, je vous envoie quelques photos des museos de Coro (museo pour musée) ainsi que de La Vela de Coro (le port) avec un paysage magnifique sur les Caraïbes. Après ça, il faudra vraiment que je me mettre à parler du festival… je suis déjà rendu à ma quatrième conférence et je me suis fais plein du Mexique, de l'Équateur, du Vénézuela, du Canada et alouette. Alors c'est parti pour les photos! C'est le temps de ma petite passe "culture du Venezuela" (une fois par voyage)!

Dans un premier temps, je vais vous montrer quelques photos de la mer des Caraïbes et ensuite je vous montrerai les bizareries que j'ai pu voir dans les musées.

J'ajoute les dernières photos demain pour le musée et je vous parlerai bientôt de ma conférence d'ajourd'hui sur l'imperialisme canadien.

Au loin une vue malade sur la mer des Caraïbes
Au loin une vue malade sur la mer des Caraïbes

Un cimetière typique du Vénézuela sur la route de Coro
Un cimetière typique du Vénézuela sur la route de Coro

Tout près de la Vela de Coro, on voit au fond la mer des Caraïbes
Tout près de la Vela de Coro, on voit au fond la mer des Caraïbes

Ce bus est un por puesto qui fait le voyage entre les villes du Venezuela
Cet autobus est un por puesto qui permet de voyager entre les villes du Vénézuela

Quelques oeuvres
Quelques peintures dans un musée

De l'art contemporain?
De l'art contemporain?

Les trois grands héros du Venezuela...
Les trois grands héros du Venezuela…

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher le commentaire »

En telechargement

Un petit retour sur Coro?

Le Mercredi 3 août 2005 par dave dans Estado Falcón, Venezuela, Voyage au Venezuela

Ça fait comme trop longtemps que j'accumule les photographies sans pouvoir les mettre à jour. C'est donc le temps de remettre les pendules à l'heure en ajoutant des photos de Coro! J'ai été visité cette ville voilà maintenant environ une semaine juste avant d'aller au festival.

Une rue typique du centre de Coro
Une rue typique du centre de Coro

La librairie du centre historique est très colorée
La librairie du centre historique est très colorée

J'avais visité le centro historico, qui est vraiment le coin de ville que j'ai trouvé le plus beau dans toutes celles que j'ai déjà vu. La plus propre de toutes, je dois l'ajouter. Cette ville, qui fût la première capitale du Vénézuela au moment de la colonisation espagnole, a conservée son côté colonial et l'architecture impressionnante qu'elle avait. Des églises au maisons coloniales, en passant par les musées puis en finissant par le désert, j'en ai vu de toutes les couleurs.

Une rue très colorée et propre (c'est rare au Vénézuela)
Une rue très colorée et propre (c'est rare au Vénézuela)

Devant la porte, Isaac qui m'a fait visiter la ville
Devant la porte, Isaac qui m'a fait visiter la ville

L'intérieur totalement intacte d'une maison coloniale
L'intérieur totalement intacte d'une maison coloniale

Vieille charette de 200 ans
Vieille charette de 200 ans

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher le commentaire »

En telechargement

Salut à tous!

Beaucoup d'événements aujourd'hui et en même temps très peu.. Je suis présentement seul à Coro. Daphnée et Odré sont parti prendre du repos en amoureux, et Oli, Francois et Richard sont partis je ne sais trop où, en direction tranquillement de Caracas.

Coro, qui a déjà été capitale du Vénézuela, est maintenant la capitale de l'état du Falcón (Estado Falcón). Située au nord du Vénézuela tout près des Caraïbes, Coro est vraiment la ville la plus propre que j'ai vu jusqu'à maintenant au Venezuela!

Mon espagnol s'améliore de jours en jours. Faut dire qu'à voyager seul, je n'ai pas bien bien le choix de parler en espagnol, héhé.

Que se passe-t-il avec moi aujourd'hui? Pas grand chose mais en même temps plein de faits cocasses. Comme par exemple, le gars sur l'ordinateur a côté de moi qui se rince l'oeil sur des sites de cul latinos (et c'est pas des farces!). Il est même TRÈS attentif! Haha!

Sinon, j'ai fait le trajet aujourd'hui entre Chichiriviche et Coro en Por puesto. C'est un espèce de mini-bus qui fais la navette entre les différentes villes. J'ai pas encore vu de vénézueliens avec des pads, par contre j'ai eu la chance de rencontrer des she-males (oui oui, des travestis!!) dont une qui s'est assis à côté de moi dans le mini-bus.. :S

En arrivant à Coro cet après-midi, on a cherché une banque pour qu'on puisse retirer de l'argent à un guichet. Ici c'est plus dur trouver un guichet qui marche que de croiser des she-males. Ensuite, j'ai salué Odré et Daphnée qui sont partis ensemble de leur côté et je suis parti à la recherche d'un hôtel.

Ce fût bien difficile, même trop, car mon guide date de 5 ans et n'est pas du tout à jour. Finalement je me suis pogné un hôtel à 40 000 bolivares la nuit (avec un taux de change de 1725 bolivares pour 1$ canadien, faite le calcul et vous allez vite voir que c'est trop cher).

En marchant un peu dans la ville, un vénézuelien m'a adressé la parole. Pour être certain qu'il soit sympa avec moi, je lui ai dit que j'étais au Venezuela pour le festival de la jeunesse. Et j'ai bien fait. Il s'est mit à m'appeler compañero (compagnon et tout et tout). Il m'a trouvé un hotel pour demain à seulement 8000 bolivares. Tant mieux!

En passant on dirait même pas que c'est la saison des pluies. S'il a mouillé une demi-heure bout-à-bout depuis mon arrivée, c'est beau!

Maintenant je dois y aller car le café internet ferme. Je viendrai ajouter des photos demain!

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher le commentaire »

En telechargement

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Voyages en Amérique ✈, Tous droits réservés, Les productions @Botch © 2006-2007
58 demandes traitées en 0.269 secondes.