Archives pour juillet 2005

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Salut à tous! Ça fait maintenant deux jours que je ne dors pas.. En fait, le voyage en autobus économique (pour seulement quelques dollars de moins) ne valait pas du tout la peine, car de l'eau me coulait sur la tete, le banc était imbougeable plié à 90 degrés. Ça, c'est pas vraiment grave de toute façon :P.

Nous avons quittés Mérida avant hier. Patty, la proprio de l'auberge, a décidé de nous accompagner. Je crois que le fait que je l'ai aidé l'autre soir avec les anglais a favorisé les liens. C'est tant mieux, car je la trouve vraiment gentille et elle nous aide. Elle et la petite Claudia sont donc venues avec nous à la plage. C'était la première fois que Claudia allait à la plage.

Il fallait la voir. Elle courrait partout et criait ¡Escucha! Vamos a la playa ! (Écoutez! On va à la plage!!)

Odré et François qui pêchent sous un beau coucher de soleil
Odré et François qui peche sous un beau coucher de soleil

Nous avons donc pris la direction du parc national de Morrocoy au nord du Venezuela, et avons pris une barque vers une ile déserte. Enfin.. pas si déserte que ça la fin de semaine puisqu'il devait bien y avoir un millier de personnes. Mais ça l'air que la semaine, c'est tout-à-fait tranquille. Plus exactement, l'endroit se nomme Cayo Sombrero.

De beaux palmiers sur la plage
De beaux palmiers sur la plage de Cayo Sombrero

Un couché de soleil d'amoureux
Avouez que ça fait quétaine cette photo :)

Mais ça, j'ai aucune façon de le vérifier puisque je suis retourné à Chichiriviche… Et oui… je suis un peu lacheux… mais j'étais pas capable de me rationner aux tranches de pains et d'accumuler la fatigue sans pouvoir dormir. Mais bon, c'est pas bien grave, les caraïbes, j'en ai profité cet hiver ;). J'attends donc les autres et je prends des vacances à Chichiriviche avec quelques missions en poche : retirer de l'argent à la banque demain, puis trouver une place où on peut changer les chèques de voyage à François. En attendant je loge dans un petit hotel pas très cher et près de l'océan. C'est 1000 fois mieux qu'essayer de se nourrir en faisant de la pêche au crabe.

C'est fou comme le Venezuela peut avoir des paysages diversifiés. En passant de la grosse ville aux montagnes avec des glaciers, jusqu'aux iles désertes et les Caraïbes… et ce ne sont ici que de simples exemples de la diversité géographique du pays. 

Après une heure, François a fini par pogner un poisson.. pour huit personnes!
Après une heure, François a fini par pogner un poisson.. pour huit personnes!

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Ajouter un commentaire »

En telechargement

Sur le chemin de Merida dans les Andes

Le Vendredi 29 juillet 2005 par dave dans Mérida, Venezuela, Voyage au Venezuela

À Mérida, nous sommes hébergés à l'hotel Chez Patty. C'est vraiment une madame sympathique qui vient de la Colombie. Elle reste ici avec sa petite fille Claudia et son ami Alexandro.

Mérida, soi dit en passant, est une ville étudiante située dans l'état andin de Mérida, à l'ouest du Venezuela. 

Avant hier, elle m'a demandé si je pouvais l'aider avec un groupe de 15 jeunes anglophones qui ne parlaient pas espagnol. Elle m'a expliqué qu'ils devaient se rendre dans un chalet dans les montagnes à seulement une demi-heure de Mérida. J'ai accepté de l'aider avec plaisir.

Une anglaise et la petite Claudia
Une anglaise et la petite Claudia

Quelle fût ma surprise quand le chauffeur d'autobus a décidé de tous nous laisser dans le milieu de nul part, à la noirceur dans les montagnes, sans absolument aucun point de repères! Ce voyage fût toute une aventure.

Le groupe d'anglais dans la noirceur
Le groupe d'anglais dans la noirceur

Quatre heures d'attentes interminable dans la noirceur, jusqu'à ce que finalement un taxi passe et nous apporte au chalet… où il n'y avait pour moi aucun moyen de revenir à Mérida!

J'ai donc passé de longs moments à discuter avec Patty et la petite Claudia. Elle m'a expliqué qu'elle a fuit la Colombie il y a 20 ans, car c'était trop dangereux pour elle et sa famille. Des gens voulaient lui voler son argent, bien qu'elle est très pauvre et qu'elle n'en a pas. Cela m'a vraiment rendu triste d'entendre cette histoire.

En plus de tout ça, Patty croyait que les anglais étaient fachés contre elle, je l'ai rassurée en lui disant qu'ils savaient bien qu'elle faisait le meilleur qu'elle pouvait.

J'ai donc passé la nuit au chalet en gelant à 5 degrés (c'était très haut dans les montagnes), car je n'étais pas du tout préparé à cette soirée, étant en shorts et en t-shirt. J'ai tout de meme apprécié l'expérience, bien que les autres de la gang étaient un peu inquiets, sachant seulement que le bus nous m'avait domper sur le bord du chemin au milieu de nul part.

Moi et la petite Claudia au froid
Moi et la petite Claudia au froid

Notre chalet perdu dans les montagnes de Mérida
Notre chalet perdu dans les montagnes de Mérida

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher les 3 commentaires »

En telechargement

Enfin le téléphérique de Mérida!

Le Vendredi 29 juillet 2005 par dave dans Mérida, Venezuela, Voyage au Venezuela

Et bien voilà enfin toutes les photos des téléphériques de Mérida (parce qu'il y en a 4!) qui sont bout à bout soit dit en passant les plus longs et les plus hauts du monde. Ils se terminent à 4700 mètres d'altitude..

Lire le reste de l’article »

Mots clés: ,

Lien permanent | Afficher les 2 commentaires »

En telechargement

¿Qué pasa a Caracas?

Le Mercredi 27 juillet 2005 par dave dans Caracas, Venezuela, Voyage au Venezuela

Bonjour à tous chers lecteurs! Enfin j'ai l'occasion de vous donner quelques nouvelles de nous! C'est fou comme tout se passe bien ici, en tout cas pour ma part.

Nous sommes passés par Caracas et avons dormi là-bas une nuit à la backpackers hostel. C'était un peu pas super propre mais pour 3 $ la nuit, qui peut se permettre de chialer ?

Caracas est vraiment une ville chaotique tout en étant moderne. Les riches vivent à côté des pauvres qui s'entassent un par dessus les autres dans des barillos.

J'ai pas vraiment eu le temps de profiter plus longtemps de Caracas, car j'aurai l'occasion d'y retourner pour le festival.

Parlant du festival, nous sommes allés confirmer nos inscriptions dans la Torre Oeste. Et nous avons été accueillis, moi et François, par des dizaines d'étudiants travaillant bénévolement pour le festival. C'est fou comme ca peut demander de l'organisation ce festival, et on a bien pu le voir!

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , ,

Lien permanent | Ajouter un commentaire »

En telechargement

Nous voilà maintenant arrivés à Caracas, à l'aéroport. On est justement en train de chercher de l'info sur le festival moi et François, sauf que la c'est vraiment pas clair. Tant pis, on va aller rejoindre les autres à la cathédrale et on réglera la paperasse plus tard. Comme j'ai pu vraiment beaucoup de temps, je vous laisse sur deux photos de l'aterrissage.


Vue juste avant d'aterrir au Venezuela


On peut appercevoir ici une foule de barillos dans les montagnes

Mots clés: , ,

Lien permanent | Afficher les 5 commentaires »

En telechargement

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Voyages en Amérique ✈, Tous droits réservés, Les productions @Botch © 2006-2007
68 demandes traitées en 0.217 secondes.