16e Festival Mondial de la Jeunesse et des étudiants

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Enfin une mise-à-jour (sans blague!!)… Je vous jure que si j'avais plus de temps je le mettrais à jour souvent mais il s'adonne que je suis pas mal occupé…

Bref! Ayons dans l'esprit que je reviens maintenant à ma treizième journée au Vénézuela, après ma première nuit à la Zamurera… dans une ville plus communément appelée Charallave (se prononce Tcharayabe).

Après une nuit de sommeil bien dosée (qui fût d'ailleurs une des rares!), on est allé joyeusement faire la cola pour pouvoir aller déjeuner.

La ligne pour aller déjeuner le matin
La "cola" (ou file) pour déjeûner le matin

Après ce moment d'attente inoubliable, après avoir tenté de faire des pieds et des mains pour pouvoir aller à Caracas, on se fait finalement dire qu'on ne pourra pas aller à Caracas.

On doit se résigner à aller marcher dans Charallave avec un volontaire qui se nomme Richard (qui d'ailleurs est en béquille).. Ce dernier a décidé de lui-même de "s'occuper" de nous. On est donc allé s'amuser comme des vrais fous dans les rues de Charallave… J'exagère à peine!

Non sans blague, ce n'était pas le genre de journée que j'avais prévu, de plus que Richard était la pour draguer les filles qui étaient avec nous! Et laissez-moi vous dire que je ne croyais pas que les gens du Vénézuela pouvaient être aussi insistants :lol: !

On s'est rammassé à visiter des trucs très ordinaires comparés à ce que j'avais déjà vu. La ville était peu impressionante et on n'est pas vraiment allé loin.

Nous avons visité le Mercal, un marché à faible coût que Chavez a implanté pour aider les démunis. Mais après quelques secondes dans le marché, je me sentais beaucoup trop touriste donc je suis sorti..

Le groupe devant le Mercal
Le groupe devant le Mercal de Charallave

À un certain moment où nous nous promenions, insouciants dans les rues, une espèce de cinglée est venue nous parler en nous lançant pleins d'injures et de mots quelquonques. Parmis ceux-ci, il y avait: Canadá, mucho dinero, petroleo, rico, alouette (Canada, beaucoup argent pétrole riche).. Voilà la réalité que cette dernière avait du Canada. Et pourtant, c'est pas comme si cette ressource profitait vraiment à tout le Canada anyway… Toujours est-il que cette folle a voulu se sauver avec nos petits biscuits… Pas pire, c'est le premier "incident" et le seul que j'aurai eu au Vénézuela!

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , ,

Lien permanent | Ajouter un commentaire »

En telechargement

Enfin! Je vous avais dit que je parlerais du festival, c'est maintenant le temps. Tant qu'à tout le faire dans le désordre, je ne vais pas commencer par les conférences dès maintenant, j'irai dans un ordre plus logique.

Mise en situation: mon douzième jour au Vénézuela, le premier à la Zamurera. La Zamurera, c'est l'espèce de dortoir militaire donc j'ai déjà parlé plus tôt.

Je me réveille le matin en plein Caracas, à l'auberge très peu propre du Backpacker Hostel (l'hôtel où je logeais). Aujourd'hui, Joëlle et Catherine arrivent à l'aéroport avec d'autres québécois, et personne du groupe n'ira les accueillir. J'entame donc le processus pour me rendre à l'aéroport. Je me rends au Parque Central, torre Oeste, quartier général du festival qui se situe en plein centre de Caracas.

La torre Oeste est un édifice gouvernemental du Venezuela de 53 étages
La torre Oeste est un édifice gouvernemental du Venezuela de 53 étages

La torre Este elle, fut victime d'un incendie l'an dernier
La torre Este elle, fut victime d'un incendie l'an dernier

J'y suis allé principalement pour avoir un lift pour me rendre à l'aéroport. Après plusieurs allées en autobus, on est arrivé à l'aéroport où j'ai été rejoindre les autres comme prévu. Je suis bien entendu arrivé en retard, et eux aussi, car tout est toujours en retard ici.

Nous avons pris la route de la Zamurera, à Charallave, en autobus, car c'est là que nous serons logés pour le festival. On ne savait pas encore que Charallave était si loin que ça. Franchement, c'était assez décourageant de voir la distance. Nous sommes passés par Caracas, d'un côté de la ville à l'autre, puis avons pris la route dans les montagnes qui une heure plus tard nous mènerait à Charallave.

Sur le chemin de Caracas, des barillos reflètent le soleil
Sur le chemin de Caracas, des barillos reflètent le soleil

D'un côté à l'autre de Caracas, les barillos affluent
D'un côté à l'autre de Caracas, les barillos affluent

On arrive suffisamment tard à la Zamurera. Mais moi je n'ai pas mes choses, j'ai dû repasser par Caracas chercher mon sac à la backpacker hostel. Lors de mon retour en taxi à la Zamurera, une surprise m'attend: mon sac à dos et mon sac de couchage sont imbibés complètement d'essence, comme s'il y avait une fuite de gaz dans le coffre du taxi. Et à inhaler toute cette odeur, j'en viens à plus savoir quoi faire avec ça. Je vide mon sac sur le lit pour la nuit, tant pis, je règlerai ça demain.

Mots clés: , , , , , , , , ,

Lien permanent | Ajouter un commentaire »

En telechargement

J' ai vraiment apprécié ma courte après-midi dans la Colonia Tovar… mais je pars déjà dans moins de deux jours. C'est étrange de penser que je suis ici, si loin, et que dans 3 jours, si proche, je serai assis devant mon ordinateur dans une classe de multimédia à me rappeler mon mois si enrichissant au Vénézuela, tant au plan personnel, culturel et politique.

Et je n'ai pourtant tellement pas vu tout ce qu'il y avait à voir! Je n'ai pas été à Maracaibo, ni même dans la Gran Sabana. Je n'ai pas vu Salto Angel, la plus haute chute du monde, ni les larges tepuys rappelant la pré-histoire. Je n'ai pas eu le temps d'aller dans le détroit de l'Orénoque voir les dizaines de rivières se jetant dans l'Atlantique. Pas eu la chance d'aller voir les tribus indigènes non plus.

Mais d'un autre coté, j'ai pu atteindre avec le plus haut téléphérique du monde les 5000m d'altitude dans les Andes et me rouler dans la neige, me perdre dans les vallées de Mérida en pleine nuit avec un groupe d'anglais, me ramasser en plein désert après avoir été mangé dans une famille de Coro, aller nager dans les Caraïbes sur une ile semi-déserte, marcher dans les vallées d'un village allemand dans les tropiques, assister à des dizaines de conférences sur le socialisme ainsi qu'à des discours du président Chavez… Et dire qu'au Québec si on croise le premier ministre sa tient plus du miracle que d'autre chose.

Il ne faut pas non plus que j'oublie les centaines de rencontres et discussions que j'ai eu avec des gens de tous les pays: Vénézuela, Panama, Colombie, Brésil, Pérou, Bolivie, Afrique du Sud, Algérie, Espagne, France, Catalogne, Ukraine, Corée du Nord, Canada, Équateur, Belgique, Guyane, Mexique……

D'ailleurs, en ce qui a trait à tout cela, j'aurai l'occasion de vous en faire part plus en détails et aussi de garnir mon blogue d'anectodes à mon retour de voyage, alors n'hésitez pas à continuer à le consulter malgré mon retour.

Sur ce, je dois vous laisser, car je dois aller préparer mes trucs. Je suis parti du Québec avec un sac à dos, je reviens du Vénézuela avec trois sacs remplis de livres, de vidéocasettes, d'articles de journaux, de t-shirts, avec aussi quelques modestes cadeaux.

Je repars d'ici certain de revenir dans un futur rapproché…

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Ajouter un commentaire »

En telechargement

Totalement rapidement, aujourd'hui on a fait une rencontre au poste de télévisison de Venezuelana de television, le poste de télé qui a diffusé en direct les images de la marche des 150 pays. J'ai été cherché la cassette au bureau avec Yannick, Vincent et Ricardo et on a rencontré…. la fille de Che Guevara! Alors voilà une petite photo juste pour vous narguer ;)

Nous voilà en compagnie d'Aleida Guevara, la fille de Che Guevara!
Nous voilà en compagnie d'Aleida Guevara, la fille de Che Guevara!

Alors j'ai plein d'autres nouvelles à vous donner des conférences, j'ai assisté à des conférences sur la culture et aussi celle sur l'éducation gratuite, mais je vous en reparle! J'ai aussi trouvé un drapeau du Vénézuela à afficher dans ma chambre :).

À bientôt!

Mots clés: , , , ,

Lien permanent | Afficher les 2 commentaires »

En telechargement

Odré et Daphnée ont sacré leur camp, par manque de patience ou je sais pas quoi, mais sinon tant pis. J'ai retrouvé les autres mais on est tous séparés, je suis donc en ce moment avec Joëlle, Catherine, et d'autre gens de Montréal (Ricardo, Marie-Christine, Yannick et Rocio) au 16ème Festival Mondial de la jeunesse et des étudiants.

On est entouré de gense la Colombie, de l'Équateur, du Canada, du Mexique, de la Bolivie, d'Afrique, etc, et c'est super sympa de fraterniser avec eux. J'ai tellement de choses à dire, car j'ai tellement eu de rencontres intéressantes que je vais devoir en parler une autre fois. En plus, le truc pour loader des images marche mal donc je vais m'organiser autrement.

Voici à quoi ressemble le dortoir.. imaginez 2000 lits!
Voici à quoi ressemble le dortoir.. imaginez 2000 lits!

On a réussi à avoir enfin notre accréditation hier.. Je dis enfin, car ça fait trois jours qu'on l'attendait. Hier, c'était d'ailleurs la marche d'innauguration, on a donc pu écouter le discours d'Hugo Chavez, le président du Vénézuela et l'instigateur de la révolution.

Tout le processus pour être accéditer a pris 3h et 250$!
Tout le processus pour être accédité a pris 3h et 250$!

Près de l'hypodrome sont logés d'autres québécois
Près de l'hypodrome sont logés d'autres québécois

Le groupe juste avant la marche
Le groupe juste avant la marche

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Lien permanent | Afficher les 3 commentaires »

En telechargement

Pages (999999): [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 » ... Dernière page »

Voyages en Amérique ✈, Tous droits réservés, Les productions @Botch © 2006-2007
68 demandes traitées en 0.896 secondes.