Archives pour août 2005

Bonjour à tous!

Je suis présentement à Caracas, après des heures (ou des jours) et des essais infructueux pour pouvoir sortir. On ne peut absolument pas faire ce qu'on veut. Hier, on est allé marcher dans la ville de Charallave où est situé notre dortoir. C'est une ville très peu intéressante, mais semble-t-il que c'était absolument impossible d'aller à Caracas… Bien étrange puisque étant seul, j'allais à peu près ou je voulais quand je voulais.

Peu importe, on a droit à des traitements de faveur que je trouve totalement abusif et un peu gênant. Je parle ici en mon nom. Exemple : pour se promener tout bonnement dans la petite ville où j'étais, dans l'état de Miranda, on était escorté par deux policers avec leur amis les carabines et un accompagnateur.. C'est vraiment gênant tant qu'à moi, car c'est clair qu'on se fait regarder.

Je comprends par contre que c'est pour notre sécurité, car semble-t-il qu'il y a eu certains types de menaces envers les délégations. Je me suis fait dire que l'opposition de Chavez faisait un peu le trouble dans tout ça.

Sinon, le festival a été retardé d'une journée, peut-être deux… Et il y a tellement beaucoup plus de monde que prévu, genre que seulement pour les amériques on est 11 000. Je suis entourré par des communistes à la tonne aussi.

J'ai eu la chance de discuter avec des mexicains, des équatoriens, des boliviens, des canadiens.. vraiment enrichissant de discuter de luttes diverses. Mais sinon pour le reste j'ai l'impression que les gens des autres pays vont avoir l'impression que c'est super dangereux au Vénézuela à cause justement du trop plein de policiers et de gens de l'armée.

J'ai hâte de participer au festival. On est supposé avoir internet à partir d'aujourd'hui au dortoir. On verra mais comme tout ici est très lent dans le système de bureaucratie d'Amérique latine, je suis perplexe.

J'ai lu que les libéraux au Québec s'étaient positionnés pour le dégel des frais de scolarité, on a de nouvelles batailles qui s'en viennent!

Je donne des news bientôt, avec des photos (j'aimerais bien).

À bientôt!

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lien permanent

Juste deux lignes pour vous dire que je suis rendu au festival. Ici on dort dans des dortoirs militaires et on ne peut pas sortir tout seul, ça prend absolument un volontaire du festival qui viens avec nous. Mettons que ma liberté viens d'en manger une! Héhé…

Je vous redonne des news bientôt, lorsque je pourrai avoir du temps a moi à quelque part de plus accessible, car la on est pris à un heure de Caracas dans un village perdu du nom de Charallave.

Hasta luego!
Dave

Mots clés: , , ,

Lien permanent

Je viens d'ajouter toutes mes photos du désert. Je me suis promené dans la ville de Coro et j'ai rencontré par hazard un résident de la place qui m'a fais visité les maisons coloniales et les dunes de sables (Medanos de Coro)…

Hé oui! Saviez-vous qu'il y avait un endroit au Vénézuela où le climat est totalement désertique? Ce lieu se trouve au nord du Vénézuela, tout près des Caraïbes. Au souvenir de mes lectures, los medanos de Coro font environ 50 km², c'est vraiment tout petit! J'y suis allé me promener à pied sauf que des gens utilisent des 4-roues pour se promener parfois.

Les dunes commencent aux limites de la ville au loin
Les dunes commencent aux limites de la ville au loin

Les dunes font partie du plus gros parque nacional de l'état du Falcon
Les dunes font partie du plus gros parque nacional de l'état du Falcon

Parfois, les dunes atteignent 50 mètres!
Parfois, les dunes atteignent 50 mètres!

Des enfants jouent dans le désert au couché du soleil
Des enfants jouent dans le désert au couché du soleil

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , ,

Lien permanent

Rapido, je vous envoie quelques photos des museos de Coro (museo pour musée) ainsi que de La Vela de Coro (le port) avec un paysage magnifique sur les Caraïbes. Après ça, il faudra vraiment que je me mettre à parler du festival… je suis déjà rendu à ma quatrième conférence et je me suis fais plein du Mexique, de l'Équateur, du Vénézuela, du Canada et alouette. Alors c'est parti pour les photos! C'est le temps de ma petite passe "culture du Venezuela" (une fois par voyage)!

Dans un premier temps, je vais vous montrer quelques photos de la mer des Caraïbes et ensuite je vous montrerai les bizareries que j'ai pu voir dans les musées.

J'ajoute les dernières photos demain pour le musée et je vous parlerai bientôt de ma conférence d'ajourd'hui sur l'imperialisme canadien.

Au loin une vue malade sur la mer des Caraïbes
Au loin une vue malade sur la mer des Caraïbes

Un cimetière typique du Vénézuela sur la route de Coro
Un cimetière typique du Vénézuela sur la route de Coro

Tout près de la Vela de Coro, on voit au fond la mer des Caraïbes
Tout près de la Vela de Coro, on voit au fond la mer des Caraïbes

Ce bus est un por puesto qui fait le voyage entre les villes du Venezuela
Cet autobus est un por puesto qui permet de voyager entre les villes du Vénézuela

Quelques oeuvres
Quelques peintures dans un musée

De l'art contemporain?
De l'art contemporain?

Les trois grands héros du Venezuela...
Les trois grands héros du Venezuela…

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Lien permanent

Un petit retour sur Coro?

Le mercredi 3 août 2005 par dave dans Estado Falcón, Venezuela, Voyage au Venezuela

Ça fait comme trop longtemps que j'accumule les photographies sans pouvoir les mettre à jour. C'est donc le temps de remettre les pendules à l'heure en ajoutant des photos de Coro! J'ai été visité cette ville voilà maintenant environ une semaine juste avant d'aller au festival.

Une rue typique du centre de Coro
Une rue typique du centre de Coro

La librairie du centre historique est très colorée
La librairie du centre historique est très colorée

J'avais visité le centro historico, qui est vraiment le coin de ville que j'ai trouvé le plus beau dans toutes celles que j'ai déjà vu. La plus propre de toutes, je dois l'ajouter. Cette ville, qui fût la première capitale du Vénézuela au moment de la colonisation espagnole, a conservée son côté colonial et l'architecture impressionnante qu'elle avait. Des églises au maisons coloniales, en passant par les musées puis en finissant par le désert, j'en ai vu de toutes les couleurs.

Une rue très colorée et propre (c'est rare au Vénézuela)
Une rue très colorée et propre (c'est rare au Vénézuela)

Devant la porte, Isaac qui m'a fait visiter la ville
Devant la porte, Isaac qui m'a fait visiter la ville

L'intérieur totalement intacte d'une maison coloniale
L'intérieur totalement intacte d'une maison coloniale

Vieille charette de 200 ans
Vieille charette de 200 ans

Lire le reste de l’article »

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Lien permanent

« Page précédentePage suivante »

Voyages en Amérique ✈, Tous droits réservés, Les productions @Botch © 2006-2007
50 demandes traitées en 0,074 secondes.